Actualités

//Renforcement de capacités des techniciens de semences et du laboratoire national

Renforcement de capacités des techniciens de semences et du laboratoire national

Dans le but de renforcer l’appui technique au programme de mise en œuvre des grandes orientations des la politique agricole de l’Union Economique et Monétaire de l’Afrique de l’Ouest, l’INRAB a initié, en collaboration avec le SPQC, un atelier au profit des techniciens de semences et des techniciens de laboratoire national d’analyse et certification des semences sur le contrôle au champ et laboratoire à DASSA ZOUME les 9 et 10 février 2017.

Etaient présents à cette séance de renforcement de capacités dix Techniciens de semences venus de Covè, de Bantè, de Savalou, de Glazoué et de Dassa puis de deux Techniciens du Laboratoire National d’Analyse et Certification des Semences venus de Cotonou.

La formation s’est a été conduite par Monsieur Cyriaque AKAKPO, personne ressource de l’équipe des formateurs qui était composé de :

  •         Madame BELLO, Responsable Sous-programme riz au CRA-Sud de l’INRAB ;
  •         Monsieur KOUKE Rosanoff, chercheur au Sous-Programme riz au CRA-Sud de l’INRAB ;
  •         Monsieur DANHOUEGNON Casimir Chargé semence au SPQC.

A l’ouverture de la formation Mme BELLO, après les mots de bienvenue a invité tous les participants à prêter une attention particulière aux différentes notions qui leur seront rappelées au tout au long des deux jours qu’ont duré la formation. Cette brève cérémonie d’ouverture a été suivie de la présentation du programme et des objectifs de l’atelier par Monsieur KOUKE Rosanoff.

La première présentation à laquelle les participants ont eu droit a été « Présentation du projet: «Appui technique aux programmes de mise en œuvre des Grandes orientations de la Politique agricole de l’Union (PAU) en vue de la relance du secteur rizicole en Afrique de l’Ouest» a permis aux organisateurs de mettre les participants au même niveau d’information en ce qui concerne les objectifs et les résultats attendus dudit projet.

Quatre autres communications ont tenu en haleine les participants au cours de la première journée de travail.

2018-01-01T10:53:07+00:00 janvier 1st, 2018|Actualités|0 commentaire

Laisser un commentaire