Plusieurs études ont été conduites dans le cadre de l’amélioration de la qualité de l’huile de palme.

  • LIPALM et FRUITPALM qui visent à sélectionner des palmiers à faible acidité

L’ensemble des données révèlent l’existence d’une grande variabilité et de fonds génétiques porteurs de l’allèle « faible acidité » dans les deux groupes A et B chez E. guineensis. Ce caractère est contrôlé par un gène majeur dont un allèle récessif « à faible acidité » et un allèle dominant « à forte acidité ». Toutefois, d’autres gènes à effet mineur sont impliqués. Actuellement la caractérisation se poursuit pour certains fonds intéressants et pour préciser le statut des géniteurs fondateurs. Il a été préparé et analysé 91 échantillons d’huile au cours de la période de janvier à septembre 2019. L’analyse des données est en cours.

  • VITAPALM

Il vise à apprécier la variabilité de la composition en vitamines dans l’huile issue de certains fonds génétiques d’Elaeis guineensis pour sélectionner à terme du matériel dont l’huile sera plus riche en vitamines. Un protocole d’échantillonnage et de dosage validé s’exécute pour caractériser les materiels prévus. Il a été récolté un total de 214 régimes dont les échantillons d’huile ont été extraits. Il est à préciser que pour le moment le dosage des échantillons d’huile pour la détermination de la teneur et de la composition en vitamines se fait au CIRAD, puisque le CRAPP ne dispose pas encore de chromatographe.

  • Détermination de la teneur en acides gras insaturés (indice d’iode)

L’objectif est d’introgresser par rétrocroisements successifs les gènes d’intérêt d’E. oleifera au sein d’E. guineensis. Il est question entre autres de la détermination de la teneur en acides gras insaturés et de la faible croissance en hauteur et faible encombrement (envergure) à travers des rétrocroisements de type (Elaeis guineensis x Elaeis oleifera) x Elaeis guineensis de deuxième génération. L’indice d’iode est un indicateur de la teneur en acides gras insaturés chez les descendants des individus. Il a été dosé au total 211 échantillons d’huile à fin septembre. La prise des mesures végétatives correspondant à la hauteur du stipe et l’encombrement des arbres âgés de 6 ou de 10 ans a été également réalisée.