Cette étude a pour objectif d’analyser les déterminants de la détérioration de la qualité du coton-graine des marchés autogérés à l’usine. Elle a été conduite dans les communes de Kandi, Kérou et Djidja. Les résultats de l’étude ont révélé que l’une des caractéristiques socio-économiques qui influencent la qualité du coton est le nombre de fois que le producteur a été visité par un encadreur. En ce qui concerne les variables relatives à la récolte et au stockage, le fait d’utiliser des paniers lors de la récolte, de trier et de sécher son coton avant l’évacuation ne contribue pas à la préservation de la qualité du coton-graine. Enfin, l’évacuation directe assure l’intégrité de la qualité du coton graine.