La gestion des adventices en riziculture était principalement réalisée par désherbage manuel. Avec la pénurie de main d’œuvre, ce mode de désherbage devient de moins en moins fréquent. En effet, les producteurs sont contraints à l’utilisation des désherbants chimiques qui est devenue incontournable. Cette étude, financée par la Société ASCHEM SOFACO (Côte d’Ivoire), vise à tester en riziculture pluviale l’herbicide RICHOC 340 EC afin d’élargir la gamme des herbicides disponibles. Au terme de cette étude, les résultats obtenus se présentent comme suit :

  • Effet de l’herbicide RICHOC 340 EC sur le nombre de poquets germés

Le nombre moyen de poquets germés d’une part et le nombre moyen de poquets ayant moins de plants que de graines semées d’autre part n’a pas varié avant et après application dans toutes les parcelles sur les deux sites quel que soit le traitement. Ce résultat montre la sélectivité de l’herbicide testé.

  • Effet de l’herbicide RICHOC 340 EC sur l’enherbement

L’analyse des résultats du modèle linéaire à effets mixtes réalisé sur l’enherbement des parcelles a montré des différences significatives entre les traitements. Une différence significative a été aussi notée dans l’évolution du taux d’enherbement dans le temps au niveau des différents traitements. A 28 jours après application de RICHOC 340 EC à la dose de 1,5 l/ha, l’enherbement était de 65% sur le site de Sowé et 92% sur celui de Ouèdèmè. Avec les doses de 0,75 l/ha et 1 l/ha de RICHOC 340 EC, les taux d’enherbement respectifs étaient 86% et 77% sur le site de Sowé et de 100% sur le site de Ouèdèmè pour les deux doses. L’herbicide de référence SUN 2,4-D PRO 560 EC à la dose de 5 l/ha a montré un taux d’enherbement de 48% pour le site de Sowé et de 57% sur le site de Ouèdèmè. Par contre, les parcelles non sarclées et non traitées ont eu un taux d’enherbement de 100% pour les deux sites. Quant aux parcelles sarclées non traitées, elles ont eu un taux d’enherbement de 65% pour le site de Sowé et 57% pour celui de Ouèdèmè. La figure 1 présente la dynamique spatiotemporelle du taux d’enherbement des parcelles.

Télécharger le fichier