Les essais visant à utiliser le Tchiayo comme plante pesticide ont été repris sur les sites de Recherche-Développement (RD) de Hayakpa dans la commune de Tori-Bossito et de Kpodji-Agué dans la commune de Sèmè-Podji. Ces essais s’inscrivent dans un programme de gestion agroécologique des ravageurs de tomate et du chou par l’utilisation des propriétés biocides du Tchiayo. Sur le site RD de Hayakpa, les essais association Tchiayo-Tomate installés chez dix producteurs sont venus à terme. Une visite d’échanges à Hayakpa a permis de former les producteurs et les techniciens de ce site R-D à la reconnaissance des principaux ravageurs de la tomate et du chou.

Figure. Visite d’échanges et formation des producteurs sur la reconnaissance des ravageurs de la tomate et du chou à Hayakpa

Sur le site RD de Kpodji-Agué (Sèmè), dix parcelles d’essais, cinq pour l’association Tchiayo-Chou et cinq pour l’association Tchiayo-Tomate sont en cours de développement. La figure ci dessous nous donne un aperçu de ces deux associations de cultures.

Figure. Aperçu de quelques parcelles d’essais à Sèmé : a) association Tchiayo-Tomate et b) association Tchiayo-Chou

L’équipe de recherche de ce protocole PV6 a reçu une mission de suivi-évaluation provenant de la Direction Générale de l’INRAB pour apprécier l’état d’avancement des activités sur le terrain et s’enquérir des difficultés rencontrées par l’équipe.

Figure. Visite de terrain par la mission de suivi évaluation de la Direction Générale de l’INRAB