L’objectif général de ce travail est de contribuer à une protection durable de la culture du palmier à huile contre les chenilles défoliatrices au Bénin. Les trois premières activités pour atteindre cet objectif ont été entièrement menées. Il s’agit de : -i- la prospection et la collecte des palmeraies de la zone du plateau (Sud-Bénin) ; -ii- l’élevage et la conservation des différents spécimens collectés et -iii- la collecte et la conservation des agents de lutte biologique. Quant à la quatrième et dernière activité à savoir, l’identification des espèces (réalisation de la systématique des espèces collectées), elle reste à finaliser. Trois propositions d’articles sont faites à partir de ces travaux de recherche. Elles s’intitulent :

  • Les nouvelles chenilles lépidoptères du palmier à huile au Bénin : caractérisation des dégâts et du taux d’infestation;

  • Répertoire des lépidoptères ravageurs du palmier à huile au Bénin et leurs ennemis naturels;

  • Etude de quelques paramètres biologiques de Ambadra raflesi (Notodontidae) et Pteroteinon laufella (Hesperiidae), deux importants lépidoptères du palmier à huile au Bénin.

Aussi, un résumé de communication intitulée ”Identification et biologie d’un lépidoptère, nouveau ravageur du palmier à huile au Bénin” a été rédigé et soumis au colloque scientifique de l’INRAB sur le coton et le palmier à huile, prévu pour décembre 2019.