Les 1er et 02 octobre 2020 ont eu lieu à l’Hôtel Dycko à Savè, les journées scientifiques sur le développement et la promotion de la culture de l’anacardier.

Les objectifs de ces Journées Scientifiques étaient de :

  • Partager avec les utilisateurs et les décideurs les résultats de recherche disponibles sur l’anacardier.

  • Sélectionner les meilleures technologies et innovations susceptibles d’être intéressantes pour les utilisateurs.

  • Identifier les actions prioritaires constituant les perspectives de recherche sur l’anacardier et les sources de financements possibles pouvant contribuer au développement de la filière anacarde.

Les travaux de ces journées scientifiques ont démarré par la visite du site d’expérimentation de Ouoghi. Elle a été conduite par le DCRA-Centre appuyé du Chef Programme Anacarde et du Chef Service Administratif et Technique (C/SAT). Le circuit de visite se présente comme suit :

  • Le verger de production de semences polyclonales

D’une superficie de 12 ha divisés en quatre (4) blocs, comportant 724 plants avec 23 génotypes, les semences polyclonales d’anacardier ont été installées avec l’appui financier de BENINCAJU et de l’ONG TECHNOSERVE. Elles constituent un nouveau type de matériel végétal performant de l’anacardier aux côtés des plants greffés dont le fort taux de mortalité en plantation et les difficultés de production à grande échelle ne permettent pas de satisfaire entièrement la demande.

  • Le germoplasme d’anacardiers

Le germoplasme d’anacardier de Ouoghi est une collection nationale des ressources génétiques de l’anacardier provenant de 29 localités du Bénin. Elles y sont conservées et évaluées en vue de sélectionner les meilleurs clones ou variétés d’anacardier pour améliorer la production nationale. Les cinq (5) premiers clones performants d’anacardier sélectionnés produisent au moins 5,5 kg de noix par arbre.

  • La pépinière de production de plants greffés

La pépinière est l’endroit où l’on élève les plants pendant un moment avant de les amener en plantation. Environ 10 000 plants greffés d’anacardier sont livrés par an.

  • Le parc à bois

Le parc à bois de Ouoghi est une parcelle où sont installées les descendants d’arbres élites pour la production des greffons.

  • Parcelles des premiers hybrides d’anacardiers installés en 2019 et 2020

Installée sur une superficie de 1 ha, les parcelles des premières hybrides d’anacardiers comptent 86 plants hybrides avec des écartements de 10 m x 10 m.

Les travaux des journées scientifiques sur le développement et la promotion de l’anacardier se sont poursuivis en plénière. Les participants ont eu droit à plusieurs communications qui ont fait le point des actions conduites par l’INRAB pour améliorer la prduction nationale de noix d’anacarde au Bénin et les résultats obtenus, les productions scientifiques (fiches techniques et Référentiels Technicoéconomiques) sur la culture de l’anacardier, l’amélioration des itinéraires techniques de production de l’anacardier au Bénin, la valorisation de pomme d’anacarde en jus, vinaigre et coques cajou en briquette combustibles au Bénin et la socioéconomie de l’anacarde.

Ces différentes communications ont été suivies de débats dont les points saillants sont présentés dans le rapport général des journées des journées.