Au Bénin, plusieurs contraintes limitent la production des cultures maraîchères. Ces contraintes sont d’ordre abiotique et surtout biotique. Très peu de produits phytosanitaires sont disponibles pour la gestion des nuisibles des cultures maraîchères, en particulier la cercosporiose de la laitue. C’est dans le but de lever cette limite que le Laboratoire de Défense des Cultures, a évalué l’efficacité du fongicide THALENT 80 WP à base de mancozèbe contre la cercosporiose de la laitue. Pour faire cette évaluation, une expérimentation en deux phases a été conduite à Cotonou sur le site maraîcher COMAES par les chercheurs sous contrôle des producteurs. Cinq traitements ont fait l’objet de cette étude : un témoin, une référence et trois doses du produit THALENT.

Télécharger le fichier