La grande morelle, encore appelée Gboma, est un aliment très consommé au Bénin. Sa production est une source de revenu conséquente aux producteurs. Toutefois, la production de ce légume est limitée par de nombreuses contraintes. Les contraintes biotiques sont les plus importantes. L’anthracnose causée par Colletotrichum gloeosporioides est l’une des maladies qui entravent la production de Gboma. Dans cette étude, l’efficacité d’un nouveau fongicide ALT 700 WP à base de Thiophanate méthyl a été évaluée sur l’incidence et la sévérité de l’anthracnose en culture de Gboma. Cinq traitements ont été testés : un témoin non traité, un témoin de référence (COGA 80 WP à 1,5 kg/ha) et les doses 0,375 kg/ha; 0,5 kg/ha et 0,75 kg/ha du produit ALT 700 WP. Les résultats ont montré que les incidences de l’anthracnose de Gboma étaient significativement faibles au cours des deux cycles dans les parcelles traitées mais avec une différence non significative entre les produits et les doses. L’effet produit par dose a été noté au niveau de la sévérité de l’anthracnose. Les plus faibles sévérités ont été notées avec les doses 0,5 kg/ha et 0,75 kg/ha du produit ALT 700 WP.

Télécharger le fichier